Evolène, paradis authentique à 25 minutes de Sion


Mi-décembre, nous étions invitées par l'Office du Tourisme d’Evolène afin d’y découvrir la région. Un séjour qui tombait au bon moment, avant que les restaurants ne soient contraints à nouveau de fermer en raison du Covid.


Située dans le Val d’Hérens, Evolène est une commune valaisanne réunissant plusieurs villages, c'est même la 4e plus grande commune de Suisse. On connaissait déjà la région pour ses combats de reines, son lac Bleu et son célèbre Carnaval. Alors nous étions évidemment ravies de pouvoir découvrir ce qu'elle avait encore à nous offrir.


Depuis Sion, le village d’Evolène est accessible en seulement 25 minutes de voiture. En car postal, comptez 45 minutes environ. Sur place, il est possible de louer une voiture électrique Green Mobility auprès de l’Office du Tourisme. Le prix de la location varie de 40chf pour la demi journée à 60chf la journée.



Découvrez notre séjour de deux jours réalisé durant la saison d’hiver 2020-2021


Jour 1


Saveurs locales et premiers pas à Evolène


Notre premier arrêt est l'épicerie Métrailler, tenue par Charlotte qui a repris le commerce que tenaient déjà ses arrières-grands-parents. La petite échoppe située dans le charmant village d'Evolène propose divers produits régionaux (miel, confitures, viandes et saucisses, fruits et légumes, etc.). Nous lui achetons quelques bières, du fromage et de la charcuterie pour l’après-midi. Une halte parfaite pour un encas ou un pique-nique, qui contribue directement au commerce local.


Comme nous le rappelle Charlotte, il n’y a pas d’assiette valaisanne sans pain de seigle, alors nous nous arrêtons ensuite à la boulangerie de Nicolas Métrailler, qui s'est vu récompensé en 2014 par la Confrérie valaisanne des Chevaliers du bon pain qui élit les meilleurs boulangers du Valais. C’est vrai que tous leurs pains ont l'air divins.



Toujours dans le village d'Evolène, nous nous dirigeons chez Raymonde qui tient le restaurant Le Vieux Mazot (un passage obligé nous a t'on dit!). Effectivement, Raymonde est une vraie célébrité et on comprend vite pourquoi. Inquiète de ne pas porter son costume traditionnel lors de notre visite, cette dernière met tout en œuvre pour réaliser la suite du service vêtue dans la tradition évolénarde.


On y découvre la traditionnelle raclette au feu de bois et d'autres spécialités du terroir. Chez Raymonde, il règne une ambiance bon enfant et familiale, si bien que c'est à contre-cœur que nous mettons fin à notre repas, afin de profiter de notre après-midi et de la suite de notre programme.


Sur les traces des animaux


La visite se poursuit pour nous avec Pierre Burnier, accompagnateur en randonnée qui nous fait découvrir le sentier des traces.


Le chemin étant encore peu enneigé, nous laissons les raquettes de côté. La particularité de cette promenade? Un sentier didactique d’1h30 qui nous enseigne comment reconnaître les empruntes laissées par les animaux sauvages dans la neige.


Pierre nous raconte qu’il existe de multiples randonnées à pied ou en raquettes et même des soirées thématiques, comme lors des soirs de pleine lune avec raquettes et raclette.


On s’y voit déjà!



Détente au sommet


Après cette balade, nous profitons d’un moment détente accompagné d’un excellent vin chaud maison à l'Hôtel des Mélèzes, où nous logeons. En effet, ce dernier est équipé d’un spa scandinave avec jacuzzi extérieur et sauna. Un vrai luxe de pouvoir se baigner face aux sommets enneigés!


Le soir venu, à défaut de pouvoir déguster une fondue dans le pain (un must-do lors de toute visite à Evolène - on y retournera!), nous optons pour une fondue chinoise au restaurant le Grenier situé à la Forclaz, accompagnée de frites belges, la spécialité maison. L’occasion de partager avec Doreen, responsable marketing de l’Office du Tourisme, nos premières impressions de la région avant de retrouver le confort de notre chambre d'hôtel.



Jour 2


Les Haudères, ce surprenant village


Au réveil et après une nuit de sommeil bien méritée, nous profitons de faire quelques pas dans le village des Haudères où se trouve notre hôtel. Nous nous arrêtons à la Laiterie Centrale pour y acheter du fromage à raclette d'alpage que nous dégusterons plus tard en famille. Devant la fromagerie, nous apercevons un distributeur contenant des meules de fromage mais également du lait, des yaourts et même des cornichons. Décidément, ils ont pensé à tout!


Nous retournons prendre notre déjeuner à l'hôtel avant de nous diriger à quelques mètres de là, chez Seva Yoga pour une séance privée de yoga. Un lieu totalement zen, au charme alpin et qui invite à la méditation. Mais surtout, une activité qui tombe à pic en cette fin d’année chargée. Il faut dire que nous n'avons pas vraiment l'habitude de ralentir notre rythme. Anna prend le temps de nous guider en douceur et le temps file sans que l’on ne s'en rende compte. Nous sommes totalement conquises et détendues!



Une cuisine gastronomique et de terroir


Il est déjà midi et c'est le moment de nous rendre à notre dernière adresse du séjour. Nous sommes en retard, mais au bout du fil on nous rassure "Ne vous inquiétez pas, c’est le week-end, inutile de vous mettre la pression avec les horaires".


Pour notre dernier repas, nous découvrons le restaurant les Collines à la Sage. La vue est à couper le souffle et les assiettes sur les tables déjà occupées nous mettent l’eau à la bouche. De la belle vaisselle, des mets délicats et créatifs face à un panorama exceptionnel. En un mot: idyllique. Dans l’assiette aussi, les saveurs sont au rendez-vous et le temps semble lui suspendu. Notre séjour ne pouvait pas mieux se terminer.



Parce que oui, il est déjà temps pour nous de retourner en plaine. Nous déposons alors les clefs de notre voiture électrique (qui nous a accompagnées durant ces 2 jours) et descendons retrouver l’agitation de la ville qui s’était rapidement faite oubliée!


Les adresses


Evolène


Les Haudères


La Forclaz


La Sage


Infos Covid19


Actuellement, l’ensemble des restaurants cités dans cet article sont fermés. En revanche, certains proposent leurs mets à l’emporter, notamment le Restaurant Les Collines et Le Grenier.


Concernant le restaurant Le Mazot Chez Raymonde, seuls les hôtes de l'hôtel Hermitage à Evolène peuvent en profiter.


Le site de l'Office du Tourisme du Val d’Hérens recense les différents services de livraisons. Et celui d'Evolène Région propose une liste de ce qui est actuellement fermé ou ouvert.


Enfin, les stations de ski, les hôtels ou encore les épiceries restent en activité.


  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône Instagram

Sionmaville par Studio Soeurs - hello@sionmaville.ch - Rue de la Dixence 10, 1950 Sion